Prenez note

Le service de consultation budgétaire est accessible sur rendez-vous seulement.

Pour un problème budgétaire ou d'endettement, nos conseillères vous accompagneront dans la recherche de solutions.

 

Options en cas de difficultés de paiement

auprès d'Hydro Québec

Vous attendez votre premier bébé? Vous cherchez une automobile usagée?

Consultez notre
application mobile

Disponible en ligne
Disponible sur Apple Store
Disponible sur Google Play
finance

Actualités

 


2019-11-21

L'ACEF du Grand-Portage contre le PL 34

Depuis le dépôt du projet de loi, un véritable front commun s’est formé en opposition au PL 34, regroupant une diversité d’organismes, acteurs de l’économie et partis d’opposition. À ce jour, nous ne recensons pas un seul groupe en faveur du projet de loi caquiste. Pourtant, le gouvernement fait la sourde oreille face à cet élan de contestation inédit.

Ce qui cause en grande partie cette opposition, c’est la volonté du gouvernement actuel de bâillonner la Régie de l’énergie, dont le mandat historique est de surveiller Hydro-Québec de façon indépendante et à l’abri des choix politiques du gouvernement en place, quel qu’il soit.

La Régie offre chaque année une tribune importante à différents intervenants pour s’exprimer sur une multitude d’enjeux, notamment la fixation des tarifs, le recouvrement et le débranchement. Or, si le PL 34 était adopté, ce rendez-vous annuel serait substitué par une audience tous les 5 ans.  Sans le travail de la Régie, il ne sera pas possible de savoir si les clients paient les tarifs les plus bas et équitables. Pour ainsi dire, Hydro-Québec pourra désormais faire les choses comme elle l’entend. Il n’y aura plus de chien de garde pour s’assurer que toutes les décisions prises soient justes, équitables et raisonnables pour les consommateurs québécois.

Pour des organismes sur le terrain comme le nôtre, l’adoption du PL 34 serait une très mauvaise nouvelle. Étant aux premières loges pour constater les effets des tarifs sur les factures d’électricité des plus démunis, nous rencontrons au quotidien une multitude de familles prises à la gorge, incapables de payer leurs factures, soumises à des ententes de paiement qui dépassent leur capacité de payer ou carrément privées d’électricité. Ces ménages seront les premiers à subir les contrecoups de ce projet de loi, trop souvent présenté comme une forme de « cadeau » aux consommateurs québécois. Le gouvernement doit reculer.

 





Aucun commentaire publié

Soumettre un commentaire:

Votre nom:
Votre courriel:
Commentaire:

[Retour]


Réalisation - Gigrafe
Servlinks Communication
facebook
facebook