Prenez note

Le service de consultation budgétaire est accessible sur rendez-vous seulement.

Pour un problème budgétaire ou d'endettement, nos conseillères vous accompagneront dans la recherche de solutions.

 

Pour améliorer la santé de vos finances personnelles

Toutbiencalcule.ca

 

Options en cas de difficultés de paiement

auprès d'Hydro Québec

Vous attendez votre premier bébé? Vous cherchez une automobile usagée?

Consultez notre
application mobile

Disponible en ligne
Disponible sur Apple Store
Disponible sur Google Play
finance

Actualités

 


2012-02-02

Assurable ou pas : mieux vaut avant que trop tard!

Lors de la négociation d’un prêt hypothécaire, il vient un moment dans le processus où vous devez choisir si vous assurez votre prêt, en cas de décès ou d’invalidité. Sur le formulaire de demande d’assurance, vous devez choisir si vous renoncez au prêt avec une filiale ou une sous-division de votre prêteur ou si vous remplissez une demande d’assurance. Une des options possibles est effectivement d’aller vous assurer ailleurs, par exemple en augmentant votre couverture d’assurance-vie pour couvrir le coût du remboursement de votre emprunt hypothécaire en cas de décès.

Si vous choisissez de prendre l’assurance décès et l’assurance-invalidité, vous aurez à répondre à quelques questions concernant votre situation financière et vos antécédents en matière d’assurance. Il se peut que le questionnaire soit bâti de façon à ce que vos réponses vont vous amener ou non à remplir un rapport d’assurabilité. C’est ici que ça se corse.

L’expérience nous apprend que le fait de ne pas avoir eu à remplir un rapport d’assurabilité au moment de la demande d’assurance peut nous jouer de vilains tours. Un rapport d’assurabilité concerne essentiellement notre état de santé actuel et passé et nos antécédents familiaux, de façon à permettre à l’assureur de mesurer le risque et de décider s’il veut vous assurer. Il peut très bien arriver que vous ne soyez pas assurable, mais que vous n’allez le découvrir qu’au moment où vous présenterez une demande de prestations d’assurance, en cas d’invalidité.

En effet, il y a de nombreuses clauses d’exclusion et de restriction dont vous allez mesurer la portée quand l’assureur va examiner votre demande de prestations. Il demandera à voir votre dossier médical antérieur et peut très bien décider à ce moment que vous n’étiez pas assurable au moment où vous avez fait votre demande initiale d’assurance pour invalidité.

Le problème est là et est grave : vous ne saviez pas que vous n’étiez pas assurable, mais vous avez payé vos primes et vous vous croyiez en sécurité. L’assureur pourra peut-être vous rembourser les primes versées, mais oubliez les prestations auxquelles vous pensiez avoir droit.

Un petit conseil : au moment de souscrire une assurance, insistez pour remplir un rapport d’assurabilité; sans que ça vous donne une certitude absolue quant au versement d'indemnités en cas d’invalidité, au moins l’assureur ne pourra pas se défiler  en déclarant qu’il ne connaissait pas votre état de santé au moment où il a choisi de vous assurer.





Aucun commentaire publié

Soumettre un commentaire:

Votre nom:
Votre courriel:
Commentaire:

[Retour]


Réalisation - Gigrafe
Servlinks Communication
facebook
facebook